02 51 18 16 40

Première récompense : Marine Liberge vient de recevoir le titre de Maître Restauratrice

3 mars 2018

Vous êtes ici : Restaurant Le Comptoir Gali » Blog » Première récompense : Marine Liberge vient de recevoir le titre de Maître Restauratrice
0 Partages

Elle a travaillé avec Anne-Sophie Pic, Christian Têtedoie, croisé Bocuse. Elle gère aujourd’hui le Comptoir Gali. Jeune Chef de 30 ans, Marine Liberge du Comptoir Gali, vient de recevoir le titre de maître restaurateur.

Une photo en noir et blanc trône dans la salle du Comptoir Gali, ouvert il y a 2 ans par Sylvain et Marine Liberge. On y voit Paul Bocuse, décédé il y a peu, entouré de l’équipe de cuisiniers du Restaurant Têtedoie, à Lyon. « Monsieur Bocuse était le maître de Christian Têtedoie. Il passait de temps en temps dans les cuisines du restaurant. Il y avait ses habitudes. C’était un personnage. »

Avant de travailler pendant deux ans chez Christian Têtedoie, cuisinier étoilé, Meilleur ouvrier de France. Marine Liberge est passée par la réputée école hôtelière Savoie Léman située à Thonon-les-Bains dont est sorti, entre autres, le chef étoilé Georges Blanc. Elle a ensuite obtenu son BTS et a commencé à travailler juste après.

Elle s’installe à Pornic après une expérience en Australie

C’est tout naturellement à Lyon, dans la ville où elle est née, qu’elle se confronte enfin à la vie en brigade, avec le disciple de Bocuse tout d’abord puis auprès de la chef Anne-Sophie Pic, à Valence. Elle rencontre son futur mari, Sylvain, à Megève. « Nous sommes partis un an en Australie. J’ai travaillé dans différents restaurants. Professionnellement, l’expérience a été mitigée. En revanche personnellement, cela a été très enrichissant ». De retour en France, le couple décide de quitter Lyon et se pose en Loire-Atlantique. Tout d’abord à Nantes en tant que chef, puis à Pornic pour créer le Comptoir Gali. Deux ans plus tard, Marine Liberge reçoit le titre de maître restauratrice. « C’est un label d’État qui prouve que tout est frai et fait maison ou avec des produits artisanaux. Cela va avec la philosophie de notre restaurant. Cela permet également de se démarquer des autres établissements ! »

Le Comptoir Gali adhère au Collège culinaire de France, créé par Alain Ducasse qui regroupe les établissements qui travaillent sur des produits de qualités. « Notre restaurant est un endroit bien à nous et qui nous ressemble. On y sert ce que l’on aime : la terre et la mer, de bons vins et un maximum de produits locaux. »

Source : Presse Océan

0 Partages

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.